Des esclaves énergétiques : réflexions sur le changement climatique
jeudi 1er décembre 2011

Dans ce livre, notre collègue Jean-François Mouhot, historien, chargé de recherches à l’Université de Georgetown et l’un des administrateurs de l’AHPNE, explore les liens historiques et les similarités entre esclavage et utilisation contemporaine des énergies fossiles et montre comment l’histoire peut nous aider à lutter contre le changement climatique.

Il décrit d’abord le rôle moteur de la traite dans l’industrialisation au XVIIIe siècle en Grande-Bretagne, puis explique comment l’abolition de l’esclavage peut être pensée en lien avec l’industrialisation. En multipliant les bras « virtuels », les nouveaux esclaves énergétiques que sont les machines ont en effet progressivement rendu moins nécessaire le recours au travail forcé.

Il explore ensuite les similarités troublantes entre l’utilisation des énergies fossiles aujourd’hui et l’emploi de la main-d’œuvre servile hier, et les méthodes utilisées par les abolitionnistes pour parvenir à faire interdire la traite et l’esclavage. Ces méthodes peuvent encore inspirer aujourd’hui l’action politique pour décarboner la société.

Parution : 2011. Editeur : Champ Vallon. Collection : l’environnement a une histoire. 160 pages. ISBN 978.2.87673.554.5.